par dans la catégorie Actualités.

Comment les industriels de l'agro et de la pharma tentent de regagner la confiance des citoyens?

Mis en cause dans de nombreux scandales et polémiques, les secteurs de l’agroalimentaire et de la pharmacie tentent de regagner la confiance des consommateurs. Découvrez les recommandations de Caroline Marchetti, interrogée par L'Usine Nouvelle.  

"Elles sont en première ligne. Les industries agroalimentaire et pharmaceutique sont les plus exposées à la méfiance des citoyens. Et la situation ne s’arrange guère. Aux scandales sanitaires qui se sont multipliés ces dernières années – de la vache folle à la salmonelle dans des laits infantiles en passant par la viande de cheval dans les lasagnes au bœuf – se sont ajoutées les polémiques autour du Levothyrox et la remise en cause des vaccins. "Ces deux secteurs renvoient à un processus naturel. L’introduction de la technologie dans la chaîne du vivant et du naturel inquiète les citoyens ", explique Michelle Bergadaà, professeur de management et communication à l’université de Genève. "Ce sont des secteurs dont les risques sont très liés à la perception du grand public", précise Carolin Marchetti, la responsable de l’agence de communication de crise Maarc, qui travaille notamment pour le compte de SanofiPernod Ricard et Findus. "Les produits proposés par ces entreprises sont présents dans le quotidien des consommateurs. Ils y sont donc particulièrement attentifs", analyse la spécialiste. Rassurer les consommateurs et regagner la confiance des citoyens s’impose aux industriels. Leur réponse ? Beaucoup de communication, un peu de transparence et quelques changements". 

Lire l'article complet sur Caroline Marchetti dans L'Usine Nouvelle.

Catégories